Psygogne

 

Début 2014, a    près plusieurs années de réflexion et préparation, le projet Psygogne voit le jour au Beau Vallon. Il s’agit d’un centre d’accompagnement des liens familiaux en périnatalité dans le namurois. Une équipe pluridisciplinaire constituée d’une psychiatre, d’une psychologue, d’une ergothérapeute et d’une assistante sociale a installé ses locaux au sein du Tisserin, hôpital de Jour du Beau Vallon.

Psygogne s’adresse aux femmes présentant une fragilité psychologique et/ou un trouble psychiatrique ayant un désir d’enfant ou déjà enceinte ou accompagnées de leur bébé âgé de 0 à 18 mois, afin de leur offrir un accompagnement spécifique autour du lien entre la mère et son bébé.

PsyGogne collabore

- avec le réseau de soins (les équipes ambulatoires, les médecins généralistes, les psychiatres, l’ONE, les obstétriciens et pédiatres des différentes maternités namuroises, …);

- comme garant clinique pour les différentes équipes de l’Hôpital en matière de périnatalité;

- en proposant des cours et formation continue pour professionnels en santé mentale autour de la paternalité, maternalité et périnatalité;

- en organisant des cycles de conférences.