Présentation générale

L'Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon est une ASBL qui gère l'œuvre caritative qu'avait autrefois créée la congrégation des Sœurs de la Charité de Jésus et de Marie de Gand.  Cette œuvre se voue à soigner et à traiter les personnes atteintes de maladies mentales.

A l'origine, l'Hôpital était le seul hôpital psychiatrique pour femmes de la région et le second institut pavillonnaire de Belgique.  Aujourd'hui, la Région Wallonne compte une vingtaine d'hôpitaux psychiatriques.

Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon

Toutes les pathologies sont acceptées mais l'hôpital s'efforce de se spécialiser dans des domaines de pointe tels que la psycho-gériatrie, la neuropsychiatrie, les assuétudes (dépendances) ou encore l'hospitalisation partielle (de jour ou de nuit) et la réhabilitation psycho-sociale.

Depuis le 3 mai 2007, l'Hôpital psychiatrique du Beau Vallon et les Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL, Bruxelles) ont décidé de s'associer afin d'étendre leur offre en soins psychiatriques et d'ouvrir de nouvelles perspectives en matière de recherche clinique. Cette association permet notamment d'élargir les possibilités de prise en charge du patient après son hospitalisation aiguë aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Outre les soins et l'enseignement, les Cliniques universitaires Saint-Luc développent également la recherche clinique, notamment dans le domaine des neurosciences, des addictions et de la psychiatrie sociale. La collaboration avec l'Hôpital psychiatrique du Beau Vallon offre aux médecins-chercheurs un lieu de recherche spécifique plus étendu.

L'hôpital occupe environ 630 travailleurs, ce qui constitue pour la région, un employeur important.

Les services de soins sont dotés d'équipes pluridisciplinaires (médecins, infirmier(e)s, aides soignant(e)s, éducateurs(trices), assistantes sociales, ergothérapeutes, psychologues, kinésithérapeutes, techniciennes de surface, …) qui travaillent en collaboration entre eux et avec les autres départements (pharmacie hospitalière, direction générale, ressources humaines, administration, finances, informatique, services techniques, cuisine, self service, buanderie, département immobilier, …)
Tous ces métiers contribuent à la prise en charge quotidienne de quelques 500 patients.  Cela correspond à plus d'un millier de personnes sur le site hospitalier.

Grâce à une politique d'ouverture au monde extérieur (colloques, collaborations, nouvelles structures), l'hôpital s'emploie à relativiser l'hospitalisation psychiatrique, à familiariser ses utilisateurs et la population en général à la psychiatrie moderne pratiquée sur le site et tente de faire tomber mythes et tabous encore entretenus à l'égard des établissements de soins psychiatriques.

La dynamique interne de l'Hôpital favorise et encourage le développement de nouvelles technologies et de nouvelles procédures (médecine de pointe, réseau informatique,  formations, …).

presentation

Avec l’Hôpital Saint- Martin de Dave, l’hôpital est copromoteur d’un réseau de soins sur Namur dans le cadre des soins dans la communauté (soins à domicile). Ce « projet 107 » fait suite à la réforme de 2010 et plus particulièrement à la transformation institutionnelle de lits psychiatriques de long séjour (T) en modalités d’interventions thérapeutiques ambulatoires dans la cité et si nécessaire au domicile même de l’usager du réseau de soins.

Le « Projet 107 » représente une intensification et une systématisation du travail en réseau au sein de la communauté de l’arrondissement de Namur (+/- 300.000 habitants) et s’inscrit dans le courant international de la psychiatrie communautaire. Depuis le 3 mai 2007, l’Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon et les Cliniques Universitaires Saint-Luc (UCL, Bruxelles) ont décidé de s’associer afin d’étendre leur offre en soins psychiatriques et d’ouvrir de nouvelles perspectives en matière de recherche clinique. Cette association permet notamment d’élargir les possibilités de prise en charge du patient après son hospitalisation aigüe aux Cliniques Universitaires Saint-Luc.

Conscient que l’amélioration continue de la qualité est un enjeu central des structures hospitalières, notamment psychiatriques, notre hôpital s’est lancé dans un processus d’accréditation. Cette démarche engendre un ensemble de questionnements sur nos pratiques, nos processus, etc. Nous travaillons au quotidien à la construction de l’hôpital de demain.

Plan BV05 15 web