Les Cliniques du Parc et Régina Pacis

 

Clinique du Parc

Infirmière en chef : Mireille KINET

Infirmier en chef adjoint : Bastien SCOUPERMAN

Médecins psychiatres titulaires :

    • Docteur Catherine COLINET,
    • Docteur Safia AIT OUSSAID,
    • Docteur Claire VAN DAELE,
    • Docteur Benoit DELATTE.

081/721.285

 

Clinique Regina Pacis

Infirmier en chef : Jean-Luc BRIDOUX

Infirmière en chef adjointe : Marinette ROCH

Médecins psychiatres titulaires

    • Docteur Caroline de BEAUFFORT,
    • Docteur Carine LAMBOT,
    • Docteur Thomas BITAR

081/721.330

 

Les Cliniques du Parc et Regina Pacis sont deux unités d’hospitalisation de l’Hôpital Psychiatrique Beau Vallon. Les séjours y sont de courte durée, de quelques jours à quelques semaines. L’accent est mis sur l’observation, le diagnostic et le traitement de tout trouble psychique.

Les patientes sont au centre du processus de soins, elles y ont un rôle actif. Elles sont associées aux décisions et aux soins les concernant. Les contacts réguliers avec les familles sont privilégiés. Au-delà des entretiens familiaux, les proches sont impliqués dans la prise en charge en tant que partenaires de soin à part entière disposant d’informations utiles et nécessaires à l’élaboration du projet de soin.

La prise en charge est globale, bio-psycho-sociale. L’équipe est pluridisciplinaire et se compose de psychiatres, médecins généralistes, infirmièr(e)s, assistantes sociales, psychologues, ergothérapeutes, aide-soignant(e)s, kinésithérapeutes, éducateurs (trices), animateurs(trices).

Les unités d’hospitalisation travaillent en réseau. Le réseau externe du patient est maintenu impliqué pendant le temps hospitalier par des concertations.

L’hospitalisation se met en place à la demande de la patiente, du médecin traitant, du psychiatre ou d’un acteur de soin après contact avec un psychiatre de l’hôpital. Il n’y a pas de service d’urgence permettant une mise au point de pathologie physique.

Les unités sont dites « ouvertes ». Elles sont inscrites dans une dynamique d'ouverture des portes, dans un souci d'ouverture de l'hôpital vers l’extérieur et de respect des droits des patients.

Les traitements sont médicamenteux, psychothérapeutiques individuels et de groupe, sociothérapeutiques, ergothérapeutiques, et kinésithérapeutiques.