Le Beau Vallon

Le Beau Vallon, à Namur, est une institution de soins spécialisée en psychiatrie et en santé mentale.

Il propose une gamme complète de soins : hospitalisation en psychiatrie générale et spécialisée (pédopsychiatrie, psychogériatrie, assuétudes, etc.), hôpital de jour, suivi résidentiel en maison de soins psychiatriques ou en initiatives d’habitations protégées, services de consultations médico-psychologiques, et accompagnement à domicile.

Tout y est pensé et organisé pour favoriser le mieux-être du patient et l’amélioration de sa qualité de vie, en lien avec sa famille et/ou son réseau.  

Nous sommes soucieux de rester à la pointe de la psychiatrie moderne et de contribuer à l’amélioration continue des soins proposés aux personnes confrontées à des troubles mentaux. À cette fin, nous suivons de près les nouvelles connaissances. Et nous les confrontons toujours au vécu de nos patients, qui reste notre boussole.

Nos efforts structurés et systématiques pour améliorer la qualité des soins et le bien-être des patients nous ont permis de décrocher, en 2016, l’accréditation Canada de niveau Or pour l’ensemble de nos services. Le Beau Vallon est le premier hôpital francophone belge à avoir obtenu ce label, décerné par l’organisme francophone indépendant Accréditation Canada International, spécialisé dans la qualité du secteur hospitalier. Renouvelable tous les trois ans, elle exige de maintenir le niveau de qualité atteint, et de continuer à l’améliorer.

Le Beau Vallon en quelques chiffres

346

places d’accueil en hospitalisation

172

places en structures résidentielles
(90 en maisons de soins psychiatriques et 82 en initiatives d’habitations protégées, à l’extérieur du site du Beau Vallon)

1900

personnes soignées et accompagnées chaque année dans les structures hospitalières et extra-hospitalières

9000

consultations par an

670

personnes au service des patients, dont une quarantaine de médecins, psychiatres, pédopsychiatres et psychologues indépendants

Charte éthique et valeurs du Beau Vallon

Nous n’envisageons pas notre accompagnement et nos interventions autrement que dans le respect de chaque personne, de sa dignité, de son autonomie, de sa qualité de vie, et dans une approche collégiale et holistique,
dans une collaboration entre les spécialistes et avec les proches.
Tous ces principes sont inscrits dans notre charte éthique et dans les valeurs qui nous guident au quotidien :

 

Cinq valeurs nous guident au quotidien dans notre travail avec les patients, les familles, les collègues et les professionnels du secteur de la santé mentale.

 

  1. Nous faisons un métier infiniment complexe, avec des personnes fragiles. Plutôt que de nous reposer sur nos acquis, nous cherchons continuellement à améliorer notre expertise et notre savoir-faire, en étant attentifs à l’évolution des connaissances, à d’autres manières de faire ou de penser, et surtout au vécu de ceux à qui notre travail s’adresse.

  2. Notre engagement dépasse le cadre strict de nos missions. Le mieux-être des patients relève de la responsabilité de chacun de nous, quel que soit notre métier. Et au-delà du projet thérapeutique individuel dans lequel nous accompagnons chacun, nous entendons aussi jouer un rôle dans la société, pour aider les personnes atteintes de troubles psychiques à trouver leur place.

  3. La coopération est essentielle pour atteindre ces objectifs. Avec le patient : il n’est pas l’objet de nos soins, il en est le sujet actif, le co-pilote. Avec la famille : elle joue un rôle essentiel pour comprendre le passé, gérer le présent, envisager le futur. Avec nos collègues – médecins, psychologues, kinés, etc. : notre démarche interdisciplinaire est basée sur la complémentarité des approches. Et avec le réseau de soin extérieur de chaque patient, qui connaît son histoire et l’accompagnera dans la suite.

  4. Cette coopération s’appuie sur la confiance. Dans les ressources des patients pour améliorer leur bien-être. Dans les capacités des familles à s’adapter, et à jouer un rôle positif dans le trajet de soin. Et dans les compétences de tous ceux qui y participent, y compris à l’extérieur du Beau Vallon.

  5. La transparence est un autre pilier de notre fonctionnement. Il ne s’agit pas seulement d’assurer une circulation de l’information juste et complète, dans le respect du secret professionnel. Il s’agit aussi de privilégier des relations vraies : avec les patients, leurs proches, la communauté de soin. Pour que tout puisse s’exprimer avec sincérité, et s’entendre avec respect.

Plan du Beau-Vallon